Accueil
Bulletin d’adhésion
  « Corvée » du mois
  Vous avez envie de rédiger des articles
  Contact
 

FIAC 2004

 
     

 

Pour sa 31ème édition depuis 1974, la foire internationale d'art contemporain a ouvert ses portes à Paris Expo, porte de Versailles, ce 21 octobre pour 4 jours. Les 214 galeries se partagent les halls 4 et 5.1. Le secteur Édition, Multiples et livres d'Artistes réunit une sélection de 11 éditeurs d'art qui se distinguent en recherchant toujours de nouveaux procédés et des supports inédits. En effet l'édition d'art ne concerne pas seulement la sérigraphie ou le livre d'artiste, les expérimentations diverses des artistes permettent parfois des découvertes : preuve est faite au stand D12-E11 ou Art-netart propose des œuvres originales pour 39 euros. Du jamais vu pour les collectionneurs ! Petra Mrzyk & Jean-François Moriceau avec " Looping ", Jean Charles Blais avec " Double Vue " Olivier Bardin avec " Peut être un DVD... " Grout/Mazéas avec " Je hais tout le monde,mec " sont des artistes qui ont accepté de mêler leur inspiration aux compétences de développeur informatique du studio de conception et de production d'Art-netart pour créer des DVD'art. Ces DVD'art sont des enregistrements d'images qui défilent en boucle, le DVD n'a ni début, ni fin. Ce sont les premières œuvres qui ont la particularité de se montrer sur un écran de télé, d'ordinateur ou sur un mur avec un rétroprojecteur et qui peuvent se ranger sur une étagère lorsque l'amateur le décide.

Un support inédit qui s'inscrit dans la lignée des Cd-rom d'art qui ont envahi le marché dans les années 90 et ont disparu tout aussi vite par manque d'acheteur. Seule une collection continue à survivre " Anarchive " éditée par Beaubourg et le département de recherche de la Sorbonne. Le concept d'œuvres originales et illimitées est le même mais la pratique un peu différente puisqu'ici nul besoin d'être assis devant son ordinateur pour faire évoluer l'œuvre. L'autre avantage du DVD'Art est sa présentation directe au milieu des autres œuvres originales et uniques de la FIAC et sa diffusion non seulement dans les librairies d'art mais aussi dans les Fnac ou Virgin.

L'art contemporain devient accessible à toute personne qui peut se payer un objet de seconde utilité à 39 euros. Le grand public se familiarisera petit à petit avec ces œuvres et on peut espérer un meilleur avenir pour ces DVD'art que pour les premiers du genre à avoir tenté l'expérience. Qui sait ! si 15 ans plus tard l'influence du numérique s'étend aux artistes qui intègrent désormais directement à leur démarche la diffusion illimitée, le grand public s'y fera aussi si on leur rend accessible les œuvres. Les bénéfices que pourront en retirer les artistes notamment en droit d'auteur sont incomparables avec le prix d'une vente d'œuvre unique, cependant il ne semble pas y voir le moindre désavantage : promotion, public plus étendu, diffusion de leur œuvre plus rapide. C'est une nouvelle façon d'utiliser l'art, de faire l'art, de penser l'art.

- Alice Douillard

 

 
     
© COSE-CALCRE